Ostéopathie pédiatrique

Une consultation primordiale pour bébé
 
 
 
L’ostéopathie pédiatrique pour les nouveaux nés devrait être systématique. C’est un moyen précoce de libérer les tensions subies par le crâne de bébé, depuis la vie intra-utérine jusque l’accouchement. Son crâne est malléable et il va se déformer pour pouvoir se dégager du bassin de maman. Cette  malléabilité est primordiale
 
Inutile d’attendre de voir un crâne déformé par les ventouses, aplati par une spatule, entendre des pleurs inexpliqués, des nuits qui n’en sont plus … L’ostéopathie est préventive avant d’être curative. Ce que les yeux ne voient pas, les mains expertes le palpent. Offrir à son bébé un soin ostéopathique revient à le libérer des tensions pour favoriser une croissance globale harmonieuse. 
 
L’ostéopathie aide et accompagne votre bébé à retrouver une mobilité optimale suite à cette aventure de 9 mois intra-utérine. 
 
En tant que parents, je vous conseille vivement d’observer le crâne de votre bébé latéralement et vue de dessus, vous aurez une vision globale de son harmonie ou d’une possible déformation. Rappelez vous que la symétrie parfaite n’existe pas, en revanche le crâne ne doit pas être plat à l’arrière : ni sur un côté = plagiocéphalie ou des deux côtés = brachycéphalie.
 
Grâce à :
– une prise en charge précoce, parfois couplée à de la kinésithérapie,
– la malléabilité crânienne et
– de nombreux conseillés adaptés à votre bébé,
la correction peut être rapide et efficace dès premiers mois de bébé. 
La motricité libre, la position sur le ventre et les pressions inter-crâniennes durant les deux premières années de vie vont aussi aider au retour de l’homogénéité du crâne. Son cerveau va doubler de volume durant cette période.
Il est donc essentiel que le  travail ostéopathique crânien se fasse au plus tôt afin d’assurer une évolution harmonieuse du crâne liée au développement psychomoteur et à l’épanouissement de bébé.
 
Un bébé peut consulter à la sortie de la maternité mais si tout c’est bien passé, je vous recommande de vous reposer et de consulter dans les 2 ou 3 premières semaines de vie de bébé. 
 
 
Je rappelle que l’ostéopathie ne se substitue en aucun cas au médecin. 
 
 
Quelques exemples de motifs de consultation:
 
– torticolis du nourrisson 
– plagiocéphalie
– cordon autour du cou 
– travail très long ou très court 
– Brady ou tachycardie à la naissance
– pleurs fréquents
– coliques 
– troubles ORL à répétition 
– trouble de l’endormissement
– difficulté d’alimentation 
– trouble de la succion 
– yeux qui coulent
– ne supporte pas la position sur le ventre ou sur le dos
– KISS syndrome 
– nerveux …