Pour les enfants

La croissance en puissance

 

 

L’ostéopathie est connue pour être une thérapie manuelle curative mais elle est aussi préventive et c’est en ce sens qu’elle est recommandée dans cette période entre la vie du nourrisson et l’âge adulte. 

Une période semée de chutes et de chocs, où l’enfant se cogne, tombe, trébuche, découvre, joue… et soumet son corps à des contraintes plus ou moins importantes. Afin de pallier aux déséquilibres et réflexes posturaux que l’enfant peut avoir mis en place, l’ostéopathe vient corriger les tensions et redonner la pleine mobilité toujours dans une prise en charge globale de l’enfant. 

L’ostéopathie est d’autant plus indiquée dans certaines périodes clés du développement psychomoteur de l’enfant. Dans cette période les douleurs sont souvent localisées au niveau: des genoux, du bassin, du dos, des épaules, des chevilles. 

Il est recommandé de faire deux bilans préventifs par an pour rétablir l’équilibre de l’ensemble du corps, faciliter la marche et une croissance harmonieuse car sans contraintes majeures. 

Voici quelles périodes qui nécessitent une vigilance particulière: 

  • avant 2 ans : correction des tensions liées à l’accouchement : travail crânien et cervicales ++ pour éviter l’évolution de déformations crâniennes. Les os crâniens commencent à se soudent à 2 ans et terminent de se souder à 7 ans. Penser à agir au plus tôt. 
  • à 6 mois : vérification du développement psychomoteur 
  • pré-marche : faciliter la station debout en corrigeant les tensions dans le bassin et les membres inférieurs
  • pathologies ORL, pulmonaires : asthme, bronchite, sinusite, rhino-pharyngite, otites, rhinites à répétition… l’ostéopathe va veiller à la bonne mobilité du corps et dynamiser les voies de drainage, faciliter la voies circulatoires et d’écoulement par exemple. 
  • difficultés scolaires : hyperactivité, troubles de la concentration, nervosité, troubles du comportement… relèvent parfois de blocages profonds liés à un verrouillage, un traumatisme étant plus jeune comme un accident, un divorce des parents, un décès… 
  • adolescence: l’ostéopathe travaille étroitement avec le dentiste, podologue, kinésithérapeute, orthopédiste, orthoptiste car souvent les facteurs sont multifactoriels à cette période de la vie et la prise en charge est plus efficace lorsqu’elle est pluridisciplinaire

 

N’hésitez à me contacter si vous avez des questions.